Quelles sont les distances légales pour implanter votre piscine ?

On installe souvent une piscine dans le jardin pour se détendre ou encore se baigner par des temps chauds. Toutefois, vous devez savoir que cette construction ne doit pas se faire au hasard. Il existe des lois qui régulent les distances limites de votre piscine. Découvrez les distances fixées par la loi pour construire votre piscine.

Les distances légales par rapport au voisinage

Pour éviter tout conflit avec vos voisins lors de la construction d’une piscine dans votre jardin, il est essentiel de rester dans les limites fixées par la loi pour la construction d’une piscine. La législation est très claire sur ce point : les dispositions du code de l’urbanisme relatives à l’occupation des sols imposent une distance obligatoire de 3 m entre la clôture du voisin et le bord de la piscine que nous allons construire.

Mais avant de commencer à construire, il faut vous rendre à la mairie et consulter le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune. Si la loi impose une distance de 3 m, il est très probable que votre municipalité impose certaines spécificités du site et des règles plus rigoureuses. Il est préférable de s’y familiariser avant de lancer les travaux ! Si votre commune n’a pas de PLU, elle peut avoir un RNU (règlement national d’urbanisme) ou un POS (plan d’occupation des sols).

Les distances légales par rapport aux voies publiques

Lorsque l’on implante une piscine dans le jardin, il est bien plus agréable de pouvoir profiter sans être dérangé.

C’est pourquoi la loi, notamment via l’article R. 111-6 du code de l’urbanisme, stipule qu’une piscine doit respecter une distance minimale par rapport à la voie publique. Il prévoit une distance de 40 m entre la piscine et l’axe de l’autoroute la plus proche et une distance de 25 m entre notre piscine et l’axe des routes principales les plus proches.